MANITOBA (Canada)


MANITOBA (Canada)
MANITOBA (Canada)

MANITOBA, Canada

La province du Manitoba est née en 1870, de même que les Territoires du Nord-Ouest, du partage d’une ancienne colonie britannique, la Terre de Rupert, concédée à la Compagnie de la baie d’Hudson. D’abord limité à la région faiblement peuplée de la rivière Rouge, le territoire de cette province s’agrandit en 1881, et de nouveau en 1912, d’une vaste partie du bouclier canadien et d’une zone côtière de la baie d’Hudson s’étendant jusqu’au 60e parallèle nord.

Comme les autres provinces dites des Prairies, le Manitoba se caractérise par la grande étendue de son territoire (649 950 km2), la faiblesse de sa population (1 091 942 hab. lors du recensement de 1991; densité moyenne: 1,7 hab./km2) et la simplicité de sa structure. Il s’en distingue toutefois notablement par l’extension moins considérable de son domaine agricole, par la concentration de plus de la moitié de sa population dans une seule région métropolitaine (Winnipeg, la capitale de la province, comptait 652 000 hab. en 1991), par le développement de son industrie manufacturière et par la présence d’un port de mer sur la baie d’Hudson.

La mise en valeur de la région manitobaine a toujours été profondément marquée par l’existence de deux régions naturelles à vocations fort différentes, celle du Nord et celle du Sud, ainsi que par l’importance relative de ses trois grandes voies d’accès.

La région du Nord, plateau ondulé d’une altitude moyenne de moins de 500 mètres et qui occupe 80 p. 100 du territoire de la province, est couverte de forêts et possède de nombreux lacs et rivières. Les sols sont pauvres, et le climat rigoureux est de type subarctique.

L’autre région naturelle (138 000 km2) occupe, au sud-ouest de la précédente, le reste du territoire de la province. Elle se caractérise par une végétation de prairie et de parc; la saison végétative y est plus longue (de 90 à 120 jours) et les sols y sont meilleurs que dans la région du Nord.

Le territoire manitobain a été abordé du côté de la baie d’Hudson par des Anglais à la recherche du passage du Nord-Ouest. Vers le milieu du XVIIe siècle, des missionnaires et des trafiquants français le pénétrèrent par la voie des Grands Lacs. Le poste de York Factory (fondé en 1682 et fermé en 1957), situé à l’embouchure de la Hayes, devient le principal relais de transbordement des pelleteries sur la baie d’Hudson, ainsi que le terminus des caravanes de pagayeurs de l’intérieur forestier. Durant deux cents ans, l’histoire de l’exploration et de l’exploitation de la région se confond avec celle de la lutte pour le contrôle du commerce des fourrures. Ce dernier a entraîné la pénétration de l’intérieur, suscité la création d’établissements, engagé les Indiens de la forêt dans une économie nouvelle, déséquilibré leurs modes de vie, engendré une population métissée.

Au début du XIXe siècle, la forêt du Nord et ses animaux à fourrure constituent les ressources essentielles de la région. Les rapports avec le reste du Canada et avec la Grande-Bretagne, encore ténus, tendent à s’affermir sous la pression de développements nouveaux.

En 1869, le Canada acquiert la Terre de Rupert et, l’année suivante, le modeste établissement de la rivière Rouge se transforme en province du Manitoba. On s’efforce alors d’augmenter la population manitobaine, qui n’est que de 25 228 habitants au recensement de 1871, en offrant aux immigrants des terres gratuites ou à peu près, en cadastrant le territoire selon le système simple des townships (c’est-à-dire en carrés de 6 milles de côté, chaque carré comprenant trente-six sections) et en ouvrant une voie de pénétration, la route Dawson, le long de l’ancienne route fluviale de l’Est. Mais, durant quelques années encore, la route du Sud vers Saint Paul et les États-Unis conserve une prépondérance qui s’accroît même à la suite de la construction d’un embranchement d’une voie ferrée américaine jusqu’à Winnipeg en 1878. Des bateaux à vapeur commencent à circuler sur le lac Winnipeg et la rivière Assiniboine. Bien que dominées par le commerce des pelleteries, les fonctions commerciales de Winnipeg s’élargissent et la population de la ville passe de 100 à 5 000 habitants de 1870 à 1875. Grâce à des techniques nouvelles, les cultures s’étendent des sols alluviaux des vallées aux terres sèches de la prairie. L’utilisation du blé hâtif Red Fife , adapté à la brève saison végétative, contribue à démontrer que les étendues herbeuses du Manitoba sont bien dans le prolongement naturel de la zone du blé de printemps des États-Unis. Le blé supplante bientôt les fourrures comme produit d’exportation et les emblavures occupent 100 000 hectares de terre en 1881. Les expéditions se font d’abord sur Saint Paul, mais, à partir de 1885, le Canadian Pacific Railway achemine le blé manitobain vers l’est du Canada. Winnipeg devient alors la porte de l’Ouest canadien et demeurera la métropole des Prairies jusqu’en 1950. Les environs de Winnipeg donnent des produits laitiers, du bétail de boucherie et des grains, tandis que les sols moins fertiles de la zone qui s’étend entre les lacs servent à l’élevage du bétail.

Empruntant la route historique du Nord qui conduit à la baie d’Hudson, un chemin de fer relie le Sud au Nord, jusqu’au port de Churchill (1 300 hab. en 1990). Terminé en 1930, il répond à des besoins nouveaux: briser le monopole des transports dans le sens est-ouest et procurer au Nouveau Manitoba septentrional des liaisons qui facilitent l’exploitation de ses richesses minières et forestières. Le sous-sol du bouclier canadien a fourni de l’or dès 1883 et du cobalt dès 1903, mais c’est à la faveur de la construction de la voie ferrée le long de la rivière Nelson, à partir de Le Pas, que commencent véritablement les grands travaux de prospection minière. Le Pas (5 200 hab. en 1990), près de la frontière du Saskatchewan, devient un foyer urbain où se concentrent le commerce de fourrures, les industries minières et celles du bois de la région.

La découverte des riches minerais de Flin Flon en 1915 avait suscité beaucoup d’intérêt pour le Nord manitobain, que l’on comparait au Nord ontarien voisin. Flin Flon n’a cessé de produire du cuivre, de l’or, de l’argent et du zinc depuis 1928; le chemin de fer a aussi rendu possible l’exploitation des minerais de nickel de Lynn Lake depuis 1950, ainsi que le développement des grands gisements de nickel de Thompson depuis 1960. Un réseau routier a été construit, tandis que l’activité minière se diversifiait (or, argent, cadmium, chrome, etc.). Cette production du sous-sol du bouclier contraste avec celle des roches sédimentaires du Sud manitobain, qui fournit des matériaux de construction (chaux, gravier, argile, sel gemme et gypses) ainsi que, depuis 1951, une quantité notable de pétrole.

La région forestière du Nord, avec sa faible population et ses industries extractives, se distingue très nettement de la région plus développée du Sud, où l’activité économique se concentre à Winnipeg et dans ses environs. Hors de cette zone métropolitaine, il existe peu de villes importantes: Brandon (38 700 hab. en 1990), Portage (20 400 hab. en 1990)...

Malgré l’infrastructure des transports dont il s’est doté, le Manitoba reste isolé du Canada central et laurentien par la distance et par les reliefs du bouclier canadien. Son rôle de voie de passage est concurrencé par Vancouver et même par Calgary et Edmonton du fait du développement de la navigation aérienne.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Manitoba Hydro — Type Crown Corporation Industry Electricity generation, transmission and distribution Natural gas distribution …   Wikipedia

  • Manitoba Agricultural Museum — Location Austin, Manitoba, Canada. Type Agricultural Museum Website www.ag museum.com The Manitoba Agricultural Museum is dedicated to collecting vintage farm machinery and buildings from 1900 and beyond. Located on 50 acres …   Wikipedia

  • Manitoba Hydro Place — General information Type Office Location 360 Portage Avenue, Winnipeg, Manitoba, Canada …   Wikipedia

  • Manitoba Museum — Established 1965 Location Winnipeg, Manitoba, Canada. Type provincial human and natural history museum …   Wikipedia

  • Canada central — Manitoba Manitoba …   Wikipédia en Français

  • Manitoba Legislative Building — General information Town or city 450 Broadway, Winnipeg, Manitoba Country …   Wikipedia

  • Manitoba Liberal Party — Active provincial party Leader Jon Gerrard President Linda Minuk Founde …   Wikipedia

  • Manitoba Hydro — Logo de Manitoba Hydro Création 1961 Personnages clés Robert B. Brennan, PDG …   Wikipédia en Français

  • Manitoba general election, 2007 — 2003 ← May 22, 2007 → 2011 …   Wikipedia

  • Manitoba Highway 13 — Highway 13 Route information Maintained by Manitoba Infrastructure and Transportation Length: 50.8 km (31.6 mi) …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.